hrttps://moussemcultures.org

L’occasion du cinquième anniversaire de la Journée Montoise de la Culture Marocaine est un moment d’espoir pour le développement local:

«Le développement local n’est pas la croissance, c’est un mouvement culturel, économique, social qui tend à augmenter le bien-être d’une société. Il doit commencer au niveau local et se propager au niveau supérieur. Il doit valoriser les ressources d’un territoire par et pour les groupes qui occupent ce territoire. Il doit être global et multidimensionnel, recomposant ainsi les logiques sectorielles».

«Le développement local est un processus de diversification et d’enrichissement des activités économiques et sociales sur un territoire à partir de la mobilisation et de la coordination de ses ressources et de ses énergies. Il met en cause l’existence d’un projet de développement intégrant ses composantes économiques, sociales et culturelles ».

«Le développement local est l’expression de la solidarité locale créatrice de nouvelles relations sociales et manifeste la volonté des habitants d’une microrégion de valoriser les richesses locales, ce qui est créateur de développement économique.

Ainsi à travers ces définitions, on peut déduire que le développement local met l’accent sur l’initiative et le savoir faire local et fait appel à la dimension culturelle comme étant le vecteur de développement le plus «sûr » comme composante pour donner un élan à l’économie locale.

Notre objectif est de bâtir en commun une journée populaire ambitieuse « Journée Montoise de la Culture Marocaine » alliant la richesse des cultures et des arts dans leurs particularité, d’une part et des forums d’échanges et de débats, d’autre part.

Le thème de la 5ème édition est le  « Moussem des cultures ». La « Journée Montoise de la Culture Marocaine » a pour ambition de devenir un véritable carrefour d’échanges et de rencontres entre les différentes cultures, savoirs et modes de vie mais aussi un espace de découverte et d’enrichissement mutuel. Cette journée est non seulement une occasion pour les marocains résidents en Belgique de se ressourcer mais aussi une opportunité pour eux de faire connaître leurs traditions et leurs valeurs aux nombreux visiteurs qui viennent de tous horizons.

« le Moussem des cultures » constitue un temps de réjouissances, de partage et d’intégration. Il nous rassemble autour de valeurs communes, de respect, de solidarité et de tolérance. »

C’est pour toutes ces raisons que « le Moussem des cultures » a réservé à son public un programme riche et varié. De la musique, de la danse, des animations et de la mode… sont autant d’arts que viendront découvrir les montoises et les montois et d’autres visiteurs. Le début des festivités sera lancé par une matinée académique, l’après midi sera réservée au monde des entrepreneurs et la soirée festive « layali ramadan ». Les visiteurs seront ensuite invités à goûter aux délices marocains, acheter les différents types d’épices et les pièces uniques d’artisanat qui y seront exposés.

En marge des activités du  » Moussem des cultures », cette 5ème édition sera marquée par l’organisation d’un « BUSINESS MEETING NUMERIQUE », traitant des potentialités économiques des 13 régions du Maroc, des opportunités d’investissement dans les régions du Maroc et de Wallonie, notamment dans les secteurs  des nouvelles technologie de l’information et la communication, le tourisme, de la pêche, de l’agriculture, le développement durable, la formation et de l’énergie renouvelable. Des rencontres B2B entre investisseurs et acteurs régionaux et locaux (en vidéo conférence).

Ce rendez-vous annuel demeure un témoignage vivant et unique de la richesse et de la diversité des cultures en l’honneur du président de l’asbl Droit et Devoir, initiateur de la collaboration et du partenariat  universitaire entre la Belgique et le Maroc depuis 1977.

L’AWEX (Agence Wallonne à l’Exportation et aux Investissements étrangers) a le plaisir de vous annoncer une mission économique princière qui se déroulera au Maroc du 25 au 30 novembre 2018 sous la présidence de S.A.R. la Princesse Astrid, Représentante de Sa Majesté le Roi, et se rendra à Casablanca, Rabat et Tanger.

Cette mission s’inscrit dans le cadre de l’opération «Maroc: Marché-cible 2018 de l’AWEX et Marché prioritaire de Wallonie-Bruxelles International». Elle est organisée par l’Agence pour le Commerce extérieur en étroite collaboration avec les instances régionales du commerce extérieur (l’Agence wallonne à l’Exportation et aux Investissements étrangers, Hub Brussels et Flanders Investment & Trade) et le SPF Affaires étrangères dans le cadre de l’Accord de Coopération entre l’autorité fédérale et les Régions.

La mission multisectorielle mettra notamment en avant les secteurs-clefs suivants :

  • Energie et Energies renouvelables;
  • Construction, Infrastructures et Travaux publics;
  • Environnement;
  • Activités portuaires, Transport et Logistique;
  • Santé;
  • Agroalimentaire;
  • TIC – Technologies de l’Information et de la Communication;
  • Secteur des services et bancaire…

LE MAROC

Les relations d’amitié et de coopération entre la Belgique et le Royaume du Maroc datent de plus d’un siècle, et embrassent de nombreux domaines: des échanges commerciaux aux investissements, des affaires étrangères à la coopération au développement, de la sécurité sociale à la culture…

Le Maroc, qui a connu une croissance en nette augmentation en 2017, est aujourd’hui un partenaire essentiel de la Wallonie, et présente d’excellents fondamentaux économiques. Sans conteste, le pays, deuxième pôle de croissance de la Région, bénéficie d’une économie ouverte.

Sa relance économique est soutenue par la mise en œuvre de réformes structurelles pour stimuler la croissance, renforcer le cadre des affaires, moderniser l’administration publique et améliorer l’accès à des services publics de qualité.

Le Maroc est aujourd’hui le troisième pays d’Afrique le plus attractif pour les investisseurs étrangers, derrière l’Afrique du sud et l’Egypte. C’est ce que révèle la firme de conseil Ernst & Young dans son rapport 2015 sur l’attractivité en Afrique. L’Afrique du Nord, emmenée par le Maroc et l’Egypte, a ainsi capté 51% des investissements étrangers sur le continent africain en 2015.

L’industrie est un secteur clé sur lequel le royaume nourrit de nombreuses ambitions. Son essor continu et les réformes successives ont permis d’en faire le principal secteur d’avenir notamment par le lancement de son «Plan d’accélération industrielle 2014-20» visant, grâce au déploiement d’écosystèmes sectoriels (Automobile, aéronautique, secteur ferroviaire, agro-industrie…) à augmenter la part de l’industrie dans le PIB de 14% à 23% à l’horizon 2020 et de favoriser toujours davantage l’attractivité économique du Maroc pour les entreprises européennes.

Depuis quelques années, le Maroc a également pris la décision de réaffirmer son identité africaine en plaçant le continent au cœur de ses choix stratégiques, se traduisant notamment par son retour au sein de l’Union africaine le 30 janvier 2017 et l’annonce d’une future adhésion à la CEDEAO (Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest).

Le Royaume du Maroc n’a depuis cessé de développer ses relations avec le reste du continent, érigeant ainsi le pays en hub régional incontournable, nouveau pôle mondial de croissance et d’échanges entre l’Europe, l’Afrique du Nord et l’Afrique Subsaharienne.  Fort d’un accord de libre-échange avec l’Union européenne et la présence d’avantages financiers pour les établissements offshore, le Maroc a su attirer entreprises et multinationales de premier rang ainsi que le siège de celles-ci, à destination de l’Afrique Subsaharienne.

Il demeure évident que nos échanges économiques et commerciaux bilatéraux présentent un potentiel de croissance appréciable. Le dynamisme actuel de l’économie marocaine offre sans aucun doute de très nombreuses opportunités !

Dans ce contexte, la prochaine mission princière devrait constituer un vecteur déclencheur, ou de suivi pour de nombreuses entreprises wallonnes aux secteurs variés et divers. Vous serez sans doute très nombreux à participer à ce qui pourrait être l’un des grands rendez-vous de cette année. Une mission qui, outre son caractère essentiellement économique, permettra, à n’en point douter, de mettre également en valeur les excellentes collaborations et les nombreux partenariats mis en œuvre par nos différents opérateurs.

Le Maroc, pays partenaire qui occupe une place tout à fait particulière dans notre cœur et désireux de développer un maximum de liens avec la Wallonie, la Belgique, dans une logique de coopération mutuellement bénéfique et multidisciplinaire, nous accueillera donc du 25 au 30 novembre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*